Le saviez- vous ?


─── Uroš

Uroš est né dans un pays multiculturel et multilingue qui n’existe plus aujourd'hui : la Yougoslavie. Il a fréquenté des écoles française, américaine, autrichienne et slovène et a vécu en Pologne, en Autriche, aux États-Unis et maintenant en Slovénie.

Uroš a déménagé quinze fois dans sa vie et jure ses grands dieux que cette fois-ci, c’est la dernière !

Uroš voulait devenir pilote et était capable à 15 ans de dessiner de mémoire tout le cockpit et les instruments de bord d’un Boeing 747. Et puis il a dû porter des lunettes et ce fut la fin de son rêve.

Uroš est un mordu d’histoire. Il adore les vieux livres, les voitures de collection, le jazz, écouter les oiseaux chanter et jouer du saxophone. Il aime débattre, parler politique, les gens qui ont du répondant, voyager, la bonne chère, les vins atypiques, la voile et le ski.

Uroš est aussi un œnologue qualifié. Il possède son propre vignoble et essaierait même, paraît-il, de produire son propre vin pétillant pour célébrer un évènement.

Depuis presque 25 ans qu’il exerce le métier d’interprète, Uroš a toujours été un free-lance invétéré. Il a rejoint l’AIIC quand il s’est rendu compte que nos conditions et normes de travail n’étaient pas le fruit du hasard mais d’années de labeur de nos délégations et représentants.


─── Micky

Micky est née à Montréal mais fut élevée en Europe, en Angleterre et en Italie avant de déménager en Suisse, au Luxembourg puis de nouveau en Italie.

Micky aime la natation, le ski, monter à cheval, faire du roller, de l’escrime et du kayak mais elle aime aussi se lover dans un fauteuil pour lire, coudre ou tricoter.

Micky adore les chiens et passe beaucoup de temps à dorloter son grand berger blanc.

Micky adore l’eau : la mer, le sable et le soleil, c’est son truc.

Micky est devenue membre de l’AIIC alors qu’elle était toute jeune interprète. Elle a été élue dans 3 régions différentes de l’AIIC. L’AIIC a toujours fait partie de la vie de Micky.

─── Emmanuel

Emmanuel est né au Cameroun, un pays multiculturel où l’anglais et le français sont langues officielles. Malheureusement cette diversité linguistique et culturelle a aussi alimenté un conflit meurtrier dans le pays. Il a vécu et travaillé en Tanzanie et en Côte d’Ivoire.

Emmanuel savait déjà à sept ans qu’il voulait être traducteur et interprète, après avoir vu la photo d’un ami de la famille en train d’interpréter un tête-à-tête présidentiel à la une d’un quotidien national.

Emmanuel joue au tennis et au football, il pratique aussi le jogging. Il adore surtout regarder le foot (c’est un inconditionnel du Barça) et le tennis (fervent supporteur de Nadal). Il aime aussi le cinéma, la musique, la bonne cuisine et la bonne compagnie.

Emmanuel a découvert toutes les facettes de l’AIIC, gagnant en expérience dans ses différents rôles au sein du CdP, du Conseil consultatif, et maintenant au Comité exécutif. L’AIIC a aiguisé son sens de la justice, de la transparence et de la compassion.

─── Lara

Lara est née au Mozambique et a grandi dans un petit village des montagnes d’Eswatini appelé Mhlambanyatsi.

Lara aime le plein-air : le silence de la nature, les forêts, les montagnes, le granit chaud, les orages, l’atmosphère chargée d'électricité puis cette odeur de la terre après la pluie qu’on appelle pétrichor.

Lara a étudié à Waterford Kamhlaba, au United World College d’Afrique du Sud, un établissement multi-ethnique fondé en opposition à la politique de l’apartheid et auquel elle doit sa vision kaléidoscopique du monde.

Lara a été enseignante/chercheuse universitaire pendant plus de 20 ans, et notamment à l'Université Catholique de Lisbonne où elle était la coordinatrice du programme d'études en langues étrangères appliquées jusqu'à récemment.

Lara a un seul but aujourd’hui : profiter de la vie !

─── Jenny

Jenny est née dans le Yorkshire et raconte à qui veut l’entendre que l’expérience la plus déterminante dans sa vie a été celle de jeune fille au pair à 18 ans à Rome, ce qui a fait d’elle la plus méditerranéenne des Anglaises du Yorkshire, alliant pragmatisme et joie de vivre.

Jenny a toujours voulu devenir médecin, jusqu’au jour où elle a opté pour l’interprétation de conférence.

Jenny aime les sports d’extérieur : course à pied, trekking, vélo, kayak, aviron, stand-up paddle, descente de canyon… plus c’est extrême mieux c’est.

Jenny est aussi l’auteur de la fameuse bourde sur ‘Norman Wisdom’ qui est entrée au panthéon de l’interprétation de conférence. (NdT : la phrase d’un élu français “Nous avons besoin de la sagesse normande” est devenue “We need Norman Wisdom” en anglais).

Jenny a rejoint l’AIIC en tant qu’interprète fonctionnaire en 1991 and a vécu dans cinq régions de l’AIIC.

─── Paco

Paco est né en Allemagne et a joué à l’apprenti interprète pour ses parents immigrés. Toutes ces traductions à vue, ces bilatérales et autres consecs sans notes n’ont malheureusement pas pu lui être comptabilisées pour sa candidature à l’AIIC.

Paco aime la plage. Il l’aime tant qu’il a participé à sa première réunion du Comité exécutif à distance, assis à l’ombre d’un palmier.

Paco aime la cuisine, aussi. Mais il en aime surtout le résultat, les bons petits plats ! A déguster et à partager avec les amis et la famille.

Paco est entré à l’AIIC en début de carrière puis a quitté l’association lorsqu’il est devenu fonctionnaire à Bruxelles ! Il finit par se repentir, fut touché par la grâce et rentra humblement au bercail.

Paco a quitté la Commission européenne pour passer 2 ans à New-York. C’était il y a plus de 10 ans…

─── Youssef

Youssef (José) est né à Lisbonne au Portugal et a grandi en Égypte, en Espagne et au Portugal.

Youssef parlait et lisait en sept langues à l’âge de dix ans.

Youssef est un lecteur invétéré. C’est un homme du désert mais la mer et la montagne ne l’inspirent pas moins.

Youssef est ingénieur de formation et interprète par passion. Il mène ces deux carrières en parallèle depuis 1983.

Youssef est devenu membre de l’AIIC pour aider à structurer le marché de l’interprétation.