Photo: AIIC Sign Language Network

AIIC Réseau Langue des Signes de l'AIIC

CONNECTER LES INTERPRÈTES EN LANGUE DES SIGNES À LA COMMUNAUTÉ MONDIALE DE L'AIIC


─── QUI SOMMES-NOUS?

À PROPOS DE NOUS
Les interprètes de conférence en langue des signes ont rejoint l'AIIC en 2012. Le Réseau langue des signes de l’AIIC (Sign Language Network - SLN) regroupe des membres de l'AIIC - de toutes les régions de l'Association - qui sont les personnes de contact dans ces régions pour toutes questions relatives aux interprètes de conférence travaillant avec une ou plusieurs langues des signes.


Présentation de la page du réseau de langue des signes de l'AIIC en signes internationaux avec sous-titrage en anglais.

COMITÉ DIRECTEUR
Le premier comité directeur du SLN a été élu lors de la réunion ordinaire du SLN en janvier 2022, juste avant l'Assemblée de l'AIIC. Les membres du comité sont Chloé Chénetier-Kipping, Karen Green, Oliver Pouliot, Christopher Tester , Maya de Wit (coordinatrice).

HISTOIRE
Lors de l'Assemblée de Nice en 2009, l'AIIC a créé le Réseau Langue des Signes, groupe chargé d'explorer la possibilité de créer des liens avec des interprètes en langue des signes (ILS).
En raison des nombreuses nationalités représentées par les membres de l'AIIC, la première réunion du groupe a donné lieu à un échange précieux, permettant d'examiner la situation de la langue des signes et de l'interprétation en langue des signes dans différents pays : Australie, Autriche, Belgique, Canada, Estonie, France, Allemagne, Italie, Portugal, Ecosse, Suisse et Etats-Unis. La première coordinatrice du réseau a été Aude-Valerie Monfort (2012-2016).

Les objectifs de ce réseau international sont les suivants:

  • Maintenir et élargir le dialogue entre les interprètes en langue des signes (ILS) et l'AIIC.
  • Fournir des informations et des conseils sur les langues des signes et les interprètes en langue des signes
  • Maintenir le contact entre l'AIIC et les associations locales, nationales et internationales d'ILS et avec les ILS individuelles.
  • Promouvoir les principes et les valeurs de l'AIIC auprès des associations d'ILS et des ILS individuels.
Il est évident que ces objectifs ne peuvent être atteints qu'en collaboration avec les associations ILS, le réseau langue des signes souhaite également que les communautés sourdes et leurs représentants directs (associations locales ou nationales), ainsi que les membres de l'AIIC, soient consultés afin que les intérêts des différentes parties prenantes (interprètes et utilisateurs des services SLI) soient pris en compte.

─── RESSOURCES

Résolution de l'AIIC concernant les interprètes de conférence utilisant des langues vocales et/ou signées, adoptée en 2018 à l'Assemblée de l'AIIC. [Resolution 402]


LIGNES DIRECTRICES

Le réseau langue des signes de l'AIIC a élaboré plusieurs lignes directrices en collaboration avec les parties prenantes. Celles-ci sont disponibles en anglais, français, allemand et espagnol. Cliquez sur les liens ci-dessous pour télécharger directement les directives.


Lignes directrices pour le positionnement des interprètes en langue des signes dans les conférences, y compris lors de diffusion en ligne

Anglais (EN)


Lignes directrices pour les interprètes en langue des signes travaillant en équipes mixtes

Anglais (EN)

Espagnol (ES)

Allemand (DE)


Lignes directrices pour les ingénieurs du son lorsque des interprètes de conférence en langues vocales et en langues signées travaillent dans la même équipe

Anglais (EN)

Français (FR)

Espagnol (ES)


─── MEMBRES


Les membres du réseau sont des membres de l'AIIC (actifs, associés ou d’honneur) ainsi que les candidats et pré-candidats qui ont une langue des signes dans leur combinaison linguistique, qui s'intéressent à l'interprétation en langue des signes et qui souhaitent contribuer et soutenir les activités du Réseau Langue des Signes.


Comment rejoindre l'AIIC ?

Informations sur les modalités d'adhésion à l'AIIC: https://aiic.org/site/home?nav=home



─── FAQ

1. Qu'est-ce que les signes internationnaux (SI) ?

Lorsque des personnes sourdes d'origines linguistiques différentes se rencontrent, elles sont beaucoup plus facilement capables de communiquer entre elles que des personnes entendantes d'origines linguistiques différentes lors de leur premier contact. Cette communication est appelée “signes internationnaux” (SI). Le terme SI, plutôt que Langue des signes internationale, indique que les SI n'ont pas un statut linguistique à part entière, mais qu'il s'agit d'une pratique translangagière (Source: WFD)

2. La langue des signes est-elle universelle?

Non, ce n'est pas le cas. Les langues des signes sont des langues naturelles qui ont les mêmes propriétés linguistiques que les langues vocales. Elles ont évolué au fil des ans dans les différentes communautés de sourds à travers le monde et en Europe. Contrairement aux idées reçues, il n'existe pas une seule langue des signes universelle dans le monde ou même en Europe. Tout comme les langues vocales, les langues des signes varient grandement entre les pays et les groupes ethniques. Certains pays ont plus d'une langue des signes ou d'un dialecte. Les pays qui ont la même langue vocale n'ont pas nécessairement la même langue des signes (voir par exemple l'Allemagne et l'Autriche). (Source: EUD)

3. Pouvez-vous fournir une interprétation en langue des signes anglaise?

Chaque pays anglophone possède sa propre langue des signes nationale. Au Royaume-Uni, on utilise la langue des signes britannique (BSL) et aux États-Unis, la langue des signes américaine (ASL). La BSL et l'ASL ne font pas partie de la même famille linguistique. D'autres langues des signes utilisées dans les pays anglophones sont par exemple la langue des signes irlandaise, la langue des signes australienne et la langue des signes néo-zélandaise.

4. Est-il difficile d'apprendre une langue des signes?

Il faut probablement à peu près le même temps pour apprendre une langue des signes que pour apprendre n'importe quelle langue vocale. Ce qui peut être difficile, c'est de trouver un endroit qui propose des cours de langue des signes. Contactez l'association de personnes sourdes de votre région/pays pour en savoir plus.

5. Pourquoi les interprètes en langue des signes travaillent-ils le plus souvent simultanément?

Les interprètes en langue des signes travaillent principalement entre deux modalités : la modalité visuelle-gestuelle des langues des signes et la modalité audio-phonatoire des langues vocales. Comme ces deux modalités n'interfèrent pas, les interprètes en langue des signes travaillent le plus souvent simultanément.

6. Est-il possible d'interpréter n'importe quel sujet d'une langue vocale vers une langue signée?

Tout ce qui est dit dans une langue peut être traduit dans une autre langue, qu'il s'agisse d'une langue vocale ou signée. Cela est également vrai pour l'interprétation d'une langue vocale vers une langue signée, tout sujet peut être interprété.

7. Les langues des signes peuvent-elles être utilisées en interprétation de conférence?

Les interprètes de conférence utilisent des langues vocales et/ou des langues des signes. Tous les membres de l'AIIC sont des interprètes de conférence, qui exercent l’activité d’interprète de conférence, qu'ils le fassent au moyen de langues vocales uniquement, de langues des signes uniquement, ou d'une combinaison des deux.

8. Dois-je fournir une interprétation en signes internationaux ou en langue des signes nationale lors de mon événement?

Les services d'interprétation que vous fournissez lors de votre événement doivent correspondre au besoin des participants. S'il s'agit d'un événement national avec des participants d'un seul pays, prévoyez sans doute de l'interprétation dans la langue des signes nationale. Par exemple, pour un événement en Allemagne, vous pouvez proposer une interprétation en langue des signes allemande (DGS). Pour un événement à vocation internationale, vous pouvez envisager de fournir une interprétation en signes internationaux (SI) ainsi qu'une interprétation dans la langue des signes nationale du pays où se déroule l'événement.

9. Quelle langue des signes dois-je proposer lors de mon événement?

Lors de la réservation d'un interprète en langue des signes, les participants sourds doivent être consultés sur leurs préférences en matière de langue et d'interprète, en particulier pour les réunions de haut niveau. Les organisateurs d'événements ont la responsabilité d'assurer la participation aux événements publics en fournissant des services d'interprétation. Offrir ce type de service encourage les personnes sourdes à assister et à participer, en garantissant l'égalité d'accès et d’opportunités qui serait également disponible pour un public entendant. (Source: EUD)

10. Où puis-je trouver des interprètes de conférences en langue des signes dans mon pays?

Les interprètes en langue des signes sont membres de l'AIIC. Vous pouvez trouver un interprète ici). Vous pouvez également contacter l'association nationale des interprètes en langue des signes de votre pays. Une autre option serait de contacter l'association nationale des sourds pour obtenir des conseils, vous pouvez les trouver via la Fédération mondiale des sourds (FMS).

11. Quelles sont les exigences techniques pour fournir une interprétation en langue des signes lors d'un événement?

Le réseau de langue des signes de l'AIIC a rédigé des lignes directrices pour le positionnement et la diffusion sur le web des interprètes en langue des signes lors de votre événement. Lisez-les ici.

12. En tant qu’interprète en langue vocale, pourquoi travailleriez-vous avec des interprètes en langue des signes?

Les interprètes en langue vocale et en langue des signes travaillent le plus souvent ensemble lors de conférences multilingues. Ils travaillent ensemble de la même manière qu'avec d'autres interprètes de combinaison linguistique différente. Les interprètes en langue des signes travaillent entre deux langues signées ou entre une langue vocale et une langue des signes. Dans ce dernier cas, les interprètes en langue des signes qui interprètent vers une langue vocale servent de relais à leurs collègues interprètes en langue vocale et vice versa. Les interprètes en langue des signes et en langue vocale peuvent être moins habitués à travailler dans le même cadre, il est donc recommandé de clarifier le processus d'interprétation et la configuration avant le début de l'événement.

13. Pourquoi les personnes entendantes ont-elles également besoin d'un interprète en langue des signes?

La communication va dans les deux sens. Si les personnes entendantes qui ne connaissent pas une langue des signes souhaitent comprendre ce que disent leurs interlocuteurs sourds, elles auront besoin d'une interprétation de la langue des signes vers leur langue vocale.

14. Pourquoi les interprètes en langue des signes ont-ils tendance à porter des vêtements sombres?

Les interprètes en langue des signes ne portent pas toujours des couleurs sombres. Il est important de porter des vêtements qui contrastent avec le teint de la peau de l'interprète car cela facilite la visibilité des signes.

15. Les interprètes en langue des signes peuvent-ils lire le braille?

Le braille est une représentation de l'imprimé, et n'est pas lié aux langues des signes. Les interprètes en langue des signes ne sont donc pas formés au braille. Certains interprètes en langue des signes sont formés et qualifiés pour interpréter sous une forme tactile de la langue des signes pour les personnes sourdes/aveugles.


Contacter le Réseau langue des signes


Contacter le coordinateur SLN AIIC: sln@aiic.org


─── Ce que nous faisons

Le Réseau en action


AIIC Dernières
Nouvelles
Voir tout
 
Au menu des activités
─── En savoir plus

Autres ressources

Liste des réseaux sociaux